l'Amerique Latine à l'arrache !

La vallee sacree des incas! que bonito ! - Lundi 11 Aout

 

Notre programme de la journée est de visiter un maximum de ruines dans la vallées sacrée : la vallée des Incas. Le départ du  train est prévu à 8h30, comme nous sommes très prévoyants, nous sommes à quai à 8 h ! Nous retrouvons les deux profs que nous avons rencontré la veille. On commence donc à papoter et nous remémorer les bon souvenirs de ce fameux Machu Picchu . Tout à coup, on se rend compte que nous ne sommes pas au bon endroit, la gare pour quitter Aguas Calientes est 500m plus loin …Aie, il est 8h25 ! D’un bon pas, nous rejoignons le Vrai quai, heureusement, le train était encore là, et surprise, nous sommes en première classe. Quel énorme décalage entre la population locale et la population de ce wagon ! C’en est choquant ! Chacun bien installé au fond de son siège inclinable, nous savourons les paysages changeant de cette vallée sacrée.Cette vallée part du Machu Picchu  et s’étend jusqu’à Cusco qui se trouve à 130 kilomètres. Le train longe une magnifique rivière de couleur bleue. La rivière, les montagnes, le changement d’arbres bien vert aux herbes brunes, tout ce défilé rien que pour nous, quelle chance !

 Evidemment les bais vitrées de la première classe nous donne un panorama somptueux à 360 ° ! Arrivés de nouveau à Ollantaytambo, nous descendons avec Hélène et Joëlle …mais on les perds très vite dans la foule de bus qui propose de partir sur Cusco. Cela donne à peu près cela : « Cusco », « Cusco », « Cusco », « Cusco », « Cusco », « Cusco » ! Nous prenons donc le chemin des immenses ruines incas de ce petit village. Ollantaytambo est le seul village d’Amérique du sud qui a gardé l’organisation des rues telle qu’elle l’était à la période inca. L’entrée du site est évidemment payante mais on ne la fait pas à des vieux loups comme nous. On passe par derrière et rentrons dans cette forteresse impressionnante et à ce moment-là, comme la plupart du temps on se fait arrêter : « sus bolletos por favor ». Hé bien nous n’en avons pas…Après une discussion sur la valeur du billet, il nous raccompagne à la sortie en nous faisant une visite guidée du site : Parfait ! La ballade s’avère plutôt corsée puisque nous transportons notre maison sur le dos .Une pause s’impose et la place centrale sera l’endroit idéal pour déjeuner longuement…Il faut dire que nous sommes tellement bien à l’ombre sur notre petite terrasse face à cette magnifique petite place vivante. De plus, le repas complet est à 4 euros ! Les ruines gigantesques surplombent la ville, ce qui nous permet de les admirer de notre bon siège. C’est quand même une excellente invention la chaise, bravo monsieur chaise. Suite aux conseils de la population locale, nous empruntons les collectivos et pour quelques soles (c’est la monnaie locale), nous continuons la traversée de la vallée sacrée aux grés de ces paysages changeants, de sa population aux habits multicolores et de sa misère omniprésente! Une fois dans un autre village chargé d’histoire inca, nous déposons nos sacs dans une auberge. Pisac regorge de superbes ruines intactes s’étendant sur des centaines de mètres. La seule contrainte est que ces vestiges quasi-parfaits sont à 1h de montée ! Mais après le Machu Picchu, c’est de la rigolade ! L’entrée payante n’est pas trop difficile à contourner puisque le garde à l’entrée nous dit …attendez 15 min le site ne sera plus surveillé ! Les ruines accrochées à la montagne sur plusieurs centaines de mètres wahou…Le coucher de soleil au milieu des montagnes colore le ciel d’un rose panthère.

Le contre coup est direct, il se met à faire froid en quelques minutes ! Vu la chaleur on essaye de négocier un taxi pour redescendre, mais il est trop cher à notre goût…ce sera à pied. Une fois en bas, nous récupérons nos sacs et discutons avec l’aubergiste …pendant ce temps-là, mon camel bag (sac où l’on met de l’eau à l’intérieur et l’on boit un peu comme un biberon) était sorti et un petit garçon d’environ 2 ans était entrain d’essayer de boire en bavant dessus ! Je crois qu’une petite toilette s’impose ! Puis nous rentrons sur Cusco pour prendre la bus pour Puno ! Nous prenons exactement le même bus que Joëlle et Hélène que nous retrouvons à la gare routière. Elle sont très sympas et très communicatives, nous passons à chaque fois de bons moments à discuter avec elles .Un petit sandwich aux œufs cuits au micro-onde et nous voilà dans un bus assez confortable pour la nuit ! L’arrivée est prévue à 5h du matin !


Publié à 04:05, le 11/08/2008, Ollantaytambo
Mots clefs :
.. Lien


{ Page précédente } { Page 12 sur 49 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

Où suis-je actuellement ?






Rubriques


Derniers articles

La decouverte du Paraguay - Vendredi 22 Aout
Les ruines de Samaipata - jeudi 21 Aout
Samaipata : si pres de la jungle... - Mercredi 20 Aout
Santa Cruz : ville VIDE ! Mardi 19 Aout
Sucre : jour 2 - Lundi 18 Aout

Menu


Amis